Le projet d'établissement

PROJET D’ETABLISSEMENT

 

ACCUEILLIR

Constat : Le lycée BLERIOT souffrait d’une image de marque négative, souvent injustifiée ce qui entraînait une désaffection pour les formations proposées. Cependant, l’établissement doit poursuivre les actions engagées et en entreprendre de nouvelles.

Il est encore  nécessaire d’améliorer l’image de la formation  professionnelle et par conséquent  celle du lycée professionnel  Louis Blériot afin de réconcilier les parents et les élèves avec   « L ’ECOLE ».

 

Actions proposées :

En amont :

  •  Faire connaître et reconnaître le lycée pour améliorer son image de marque

Optimiser les journées portes ouvertes, les forums, les interventions à l’extérieur du lycée

Revoir les outils de communication (logo, plaquettes, objets, préparation des personnels aux interventions, affichage élèves, …)

Faire vivre l’ENT du lycée

Poursuivre les partenariats avec l’extérieur autour de productions ciblées (Objets confectionnés, …)

Proposer des formations innovantes et porteuses d’emploi

Poursuivre la formation des Conseillers d’Orientation Psychologues et l’information des partenaires

 

  •  Resserrer les relations collèges/lycée

                        Programmer la promotion des différentes filières avec implication des élèves

Poursuivre les Immersions individuelles, accueils massés, temps forts…

Informer et former les Principaux et les Professeurs de collège

Rénover les Plaquettes de présentation du lycée et des formations

En début de formation :

  •  Réussir l’intégration des élèves

 

                                    Standardiser, poursuivre et approfondir l’accueil des élèves entrants (visite du lycée, rallye, entretien personnalisé,…)

                                    Intensifier  la souplesse, la réactivité du lycée et l’individualisation du parcours afin de multiplier les solutions utilisables (Dispositifs Premis, Quador, immersions, …), en envisageant l’orientation comme un processus continu.

                                    Accompagner dès la rentrée les parents dans les procédures de suivi et favoriser leur implication dans la vie de l’établissement.

 

Indicateurs proposés :

Taux de pression

Fréquentation de l’ENT

Nombre de décrocheurs

 

Facteurs favorisants :

                        La reconstruction du lycée

                        ENT

                        Multiplication des partenariats

 

FORMER, 1er volet

1 : Prolonger l’accueil et informer les familles

Constat : Malgré une amélioration notable ces dernières années, beaucoup d’élèves abandonnent – parfois très tôt – le lycée en cours de cursus de formation. Il faut donc accompagner les élèves et leurs parents afin que tous comprennent l’importance du processus de formation et s’y impliquent.

 

Actions proposées :

  •  Nouer les relations avec les familles des élèves entrants

 Accueillir les parents des nouveaux élèves : leur expliquer le fonctionnement du lycée, du cursus de formation, les élections, les fonds sociaux, etc…(samedis dédiés)

Jalonner l’année scolaire et utiliser systématiquement l’ENT afin d’informer et valoriser les activités (projets, instances, agenda, Maison Des Lycéens,…)

                                    Favoriser les échanges et la communication avec les parents

 

Indicateurs proposés :

Nombre de parents présents aux réunions

                        Taux de participation aux élections

          

Facteurs favorisants :

                        La reconstruction du lycée

                        ENT

 

  • Exploiter les résultats des entretiens personnalisés

            Faire suite des entretiens personnalisés de début d’année dans le cadre de l’aide individualisée (pour les 1 CAP), de l’accompagnement personnalisé (pour les 2 BAC PRO) et du tutorat.

       

2 : Donner du sens aux enseignements

Constat : La prise de conscience des enjeux du lycée professionnel se prépare au collège .Il faut accompagner la mutation collégien/lycéen et pour cela donner du sens à ce que fait le jeune en lycée professionnel. Le processus d’accompagnement doit perdurer jusqu’à la fin du cycle, afin d’éviter la démotivation et le manque d’ambition.

 

Actions proposées :

  •  Resserrer les relations Collèges/ Lycée Blériot :

            Informer les collèges (Principaux, Professeurs Principaux de 3ème)

            Organiser des immersions

Poursuivre la formation des Conseillers d’Orientation Psychologues et l’information des partenaires

            Envoyer les bulletins des élèves entrants dans le collège d’origine

 

Indicateurs proposés :

                        Nombre de collèges visités et informés sur la carte des formations proposées par le lycée

                        Nombre d’immersions

                        Comparaison du nombre d’immersions avec le nombre d’inscrits par collège (exploitation des entretiens individualisés de début d’année)

                        Perte d’élèves entre la 1ère et la 2ème année de cursus

  •  Favoriser une évaluation valorisante, bienveillante et adaptée au contexte académique
     
  •  Organiser des parcours de formation personnalisés grâce aux projets d’accompagnement personnalisé liés aux tableaux de stratégie

Faciliter les passerelles entre les filières et les niveaux afin de pouvoir sécuriser les parcours.

 

  •  Redéfinir une procédure commune de préparation et de suivi des PFMP (partie intégrante de la formation et d’une insertion progressive dans la vie économique et sociale)

            Communiquer avant, pendant et après les PFMP

Mettre en place une organisation rigoureuse des PFMP

Etablir des documents communs pour toutes les filières

Préparer aux techniques de prise de parole, de présentation

           

  •  Proposer des formations innovantes : motivantes pour les élèves et porteuses d’emploi

            Intensifier les relations Lycée Blériot / Rectorat / Corps d’inspection / Conseil Régional / Entreprises / Structures d’accueil du public

 

            Indicateurs proposés :

Nombre de décrochages (en liaison avec le volet 2 de l’axe Former)

Nombre de stages « incomplets »

                        Nombre de conseils de discipline

                        Nombre de commissions éducatives

                        Taux de pression à l’entrée en formation

                        Nombre de jeunes filles (Mixité)

FORMER, 2nd volet

Préparer le futur citoyen adulte

Constat : Beaucoup d’élèves viennent de milieux défavorisés, isolés géographiquement, peu mobiles d’où un manque d’ambition et un fatalisme préjudiciables pour eux-mêmes et la société.

Actions proposées :

  •  Ouvrir sur le monde et la société

  Faire appel à des intervenants extérieurs (Justice, Police, Santé, Culture, etc…)

  Consolider le C.E.S.C., rédiger un projet CESC pluriannuel

Faire vivre le règlement intérieur

Développer davantage de projets culturels et artistiques (PEAC,…)

  Ouvrir sur le monde : visite de salons, d’entreprises, conférences,…

  Favoriser l’engagement des élèves

 

  •  Développer des partenariats avec d’autres établissements y compris à l’international

Favoriser les échanges de pratique

Mettre en place des PFMP à l’étranger

Faire vivre les partenariats (Lycée des Métiers, cordées de la réussite, Clubster, immersions, réseau avec les collèges et segpa ,…)

 

  •  Sensibiliser au développement durable et l’intégrer dans les pratiques

            Limiter l’usage de documents papier

            Favoriser l’utilisation de l’ENT et du numérique

            Accroître le nombre de projets dans le cadre du développement durable

 

  •  Lutter contre l’absentéisme, le décrochage, l’abandon

            Faire vivre le GPDS (Groupe de Prévention du Décrochage Scolaire) 

  Lutter contre l’illettrisme et l’innumérisme

            Accentuer l’implication et le suivi des familles dans la formation de leur     enfant

            Promouvoir le tutorat

 

  •  Favoriser la poursuite d’études et donner de l’ambition

            Inviter des anciens élèves du lycée titulaires de BTS ou en cours   d’études supérieures.

            Etablir des partenariats forts avec les lycées d’accueil

            Préparer l’intégration en post-bac

            Impliquer les familles dans la démarche de poursuite d’étude

Préparer à l’embauche (simulation d’entretiens, par exemple)

 

Indicateurs proposés :

                    Perte d’élèves entre les différentes années du cursus de formation

Baisse du nombre de décrochages

Enquête I.V.A.

Suivi de cohorte

         Poursuite d’études post-bac

 

INSERER

Constat : Le tissu des entreprises du Cambrésis est constitué essentiellement de petites et moyennes entreprises et d’artisans. Il nous faut intensifier les relations avec ce tissu dans l’intérêt des PFMP des élèves, de la légitimité des validations des CCF.

 

Actions proposées :

  • Resserrer les liens avec les entreprises

Les convier aux moments forts de l’établissement (CCF, JPO, remise des diplômes, …)

Les informer sur la réussite de leurs anciens stagiaires à l’examen

Assurer un réel échange des professeurs avec les tuteurs lors des visites de stage à l’aide du carnet de stage

Remercier les entreprises qui ont accueilli des élèves en stage

 

  • Suivre les anciens élèves dans leur insertion professionnelle

          Poursuivre  la remise officielle de diplômes

Les inviter aux remises de diplômes des promotions suivantes afin d’assurer un lien intergénérationnel

Promouvoir la mise en place d’une association d’anciens élèves

 

  • Améliorer l’employabilité des jeunes

           Systématiser la formation au brevet de sauveteur secouriste du travail

           Valider l’A.S.S.R. de niveau 2 (préparation au permis de conduite)

            Préparer l’habilitation électrique (pour les MEI, les TISEC et lesTMA)

            Les entraîner à l’entretien d’embauche

 

  •  Développer l’apprentissage et les actions de formation continue
     
  • Développer les relations avec les partenaires socio-économiques

 

Indicateurs proposés :

Taux de pression

Nombre de professionnels aux C.C.F.

Nombre de stagiaires de formation continue et d’apprentis

Nombre de conventions signées avec les partenaires

 

Facteurs favorisants :

                            La reconstruction du lycée

                                      Le rayonnement de l’établissement

 

ANNEXE Projet Internat

Modifier le commentaire 

par FRANCOIS-XAVIER GIBERT le 02 mars 2016 à 08:56

Haut de la page