On parle de nous

Tous les articles (27)
  • Voix du Nord - 20 Juin 2016

    Par FRANCOIS-XAVIER GIBERT, publié le mardi 21 juin 2016 16:43 - Mis à jour le mardi 21 juin 2016 16:43

  • L'article publié dans la Voix du Nord du 06 juin 2016

    Publié le lundi 13 juin 2016 15:03 - Mis à jour le lundi 13 juin 2016 15:33

    Cambrésis: Anaïs, Timothée, Antoine et Éloïse, le nez dans les révisions

    Avant, pendant et après les épreuves du bac, quatre élèves de terminale de quatre filières et quatre lycées différents du Cambrésis ont accepté de nous confier leurs angoisses, leurs ambitions et leurs états d’esprit. Une mini-série, dont ils sont les héros, à retrouver chaque semaine, jusqu’aux résultats, dans La Voix.

      Timothée révise à fond

    C’est seul dans sa chambre, avec un paquet de BN à portée de main, et dans le silence absolu, que Timothée révise déjà à fond son bac. « J’ai besoin de calme pour me concentrer sinon je n’y arrive pas. J’écoute de musique mais seulement quand je fais une pause. »

    Élève au lycée professionnel Blériot, à Cambrai, en terminale techncien d’études du bâtiment, économie de la construction (TB2E), c’est justement cette matière qu’il planche au maximum. « C’est la plus importante pour nous, avec le plus gros coef, la plus difficile et la plus longue aussi. Elle dure dix heures, réparties sur trois jours, car elle compte trois épreuves : quantification des ouvrages, estimation des coûts et analyse d’un projet. Je travaille dessus vraiment beaucoup », détaille le jeune homme, qui rêve de devenir architecte.

    Pour réviser, Timothée reprend évidemment ses cours de l’année, mais il surfe également pas mal sur Internet et feuillette les annales du bac. Sérieux, mais pas encore trop stressé selon lui, le Caudrésien de 17 ans dit se sentir « plutôt bien ».

     

     

     

     

     

  • L'article publié dans la Voix du Nord du 30 mai 2016

    Publié le lundi 13 juin 2016 14:38 - Mis à jour le lundi 13 juin 2016 15:25

    Cambrésis : et si on revivait le bac avec Anaïs, Timothée, Antoine et Héloïse!

    Avant, pendant et après les épreuves du bac, quatre élèves de terminale de quatre filières et quatre lycées différents du Cambrésis ont accepté de nous confier leurs angoisses, leurs ambitions et leurs états d’esprit. Une mini-série, dont ils sont les héros, à retrouver chaque lundi, jusqu’aux résultats, dans La Voix.

    Timothée rêve d’archi

    L’architecture, c’est son truc depuis qu’il est gamin. Et il compte bien y arriver sans pour autant être passé par la filière générale. « Très jeune j’ai été détecté dislexique, et pas qu’un peu... Je ne raisonne pas de la même façon que les autres. Au départ, je ne voulais pas aller en bac pro, mais mes parents et mes profs m’ont convaincu. Ils pensaient que ce serait plus simple pour moi de décrocher mon bac et que je pouvais réussir par une autre voie », raconte Timothée Machut, en bac pro technicien d’études du bâtiment, économie de la construction, au lycée Blériot, à Cambrai.

    « Je vais l’avoir, et je vise la mention, c’est important pour la suite. » Le Caudrésien de 17 ans, fils d’une secrétaire et d’un délégué médical et frère jumeau d’Hippolyte, en terminale S, veut ensuite s’inscrire en BTS études et réalisation d’agencement. « Pour rattraper le niveau des filières générales et palier par palier intégrer l’école d’archi », espère ce faux détendu, qui cache mal son stress.

  • VDN - Le lycée professionnel devient le lycée des métiers.

    Par FRANCOIS-XAVIER GIBERT, publié le lundi 23 mai 2016 15:20 - Mis à jour le lundi 23 mai 2016 15:20

  • Dix ans de partenariat entre l’Archéo’site et le lycée Louis-Blériot

    Par FRANCOIS-XAVIER GIBERT, publié le lundi 9 mai 2016 13:56 - Mis à jour le lundi 9 mai 2016 13:57

    Des jeunes du lycée cambrésien ont pu se familiariser à la fabrication et à la pose du torchis, une mixture qui couvrait les parois des maisons au premier millénaire, connue pour son important pouvoir d’isolation.
    Les lycéens de Blériot ont mis la main à la pâte sur l'Archéo'site de Les Rues des Vignes

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Lorsque les rigueurs de l’hiver sont passées, il convient de restaurer le torchis.

    C’est ce à quoi se sont employés les étudiants du lycée, encadrés par Sébastien Mory, grâce au financement de la communauté d’agglomération de Cambrai, gestionnaire du site. Après une courte visite du site, ils ont appris à réaliser un clayonnage traditionnel, ils ont retiré les parties dégradées d’une grange mérovingienne, ont refait un lattis, ont recyclé l’ancien torchis et en ont préparé un nouveau.

    Réfection de l’intérieur

    C’est ensuite munis de bottes, qu’ils ont foulé le mélange d’argile, d’eau et de paille, qu’ils ont ensuite acheminé à l’aide de brouettes près de la grange mérovingienne et ont projeté le torchis sur la structure.

    Ils ont aussi procédé à la réfection de l’intérieur d’une maison carolingienne et restauré un four de potier d’époque gallo-romaine.

     

    Article de La Voix Du Nord publié le 02/05/2016

    www.lavoixdunord.fr/region/dix-de-partenariat-entre-l-archeo-site-et-le-lycee-ia13b45126n3481326

Trier par
Catégories
Aucune catégorie définie
Auteurs